Voir sur la lune et le cyprès

Bonjour à tous

 

Ce blog est momentanément suspendu. Si vous voulez me lire, c’est sur l’ancien qu’il faudra le faire: http://philquinta.canalblog.com/

 

Je serai heureux de vous y rencontrer.

 

Merci de votre visite

 

Phil

une chanson

Ce n’est pas souvent…une chanson que j’aime du Souchon…que je vais voir au zénith en décembre, si la grippe n’a pas tout ravagé…
 

 

C’était l’amour et c’était l’hiver
L’hiver et les sapins verts
C’était l’hiver et ses dangers divers
L’amour et ses revolvers

C’était l’amour et ses baisers légers
Sur les pentes enneigées

Le 21 mars, l’hiver est parti
L’amour aussi

C’était l’amour et c’était le printemps
Lilas mauves et lilas blancs
C’était l’amour, les jeux auxquels on joue
Croquer le nez, manger les joues
C’était l’amour et sa rime légère
Hypocrite et printanière
Le 21 juin, le printemps s’enfuit
L’amour aussi

C’était l’été, la jolie maison bourgeoise

Directement sur la plage

C’était l’été et comme tu te baignais nue

D’autres garçons sont venus Tu riais, tu te laissais embrasser
Alors mon coeur s’est lassé
Fin septembre, l’été tourne court
Aussi l’amour

C’était l’amour et c’était l’automne
Dans le grand parc où frissonne
Parlant de nous, de nos baisers en allés
En marchant dans les allées
Disant de l’amour pour quelle raison
Ce n’est jamais la saison

Disant de l’amour pour quelle raison
Ce n’est jamais la saison

 

Alain Souchon

suite vernétoise

SUITE VERNETOISE

grands coups d’éponge
sur les miettes
et sur les fourmis

*

ciel sans nuages –
dans les yeux du bébé
le même bleu

*

beaucoup d’oiseaux
au doux banquet
du figuier

*

esquixada de baccalau
pour son repas d’anniversaire
et presque tous les gens qu’elle aime

*

pas un nuage –
un oiseau le dit
mieux que moi

*

robot – piscine
il faut l’aider
dans ses manœuvres

*

dans l’arbre à papillons
il y a bien plus
que des papillons

*

un papillon jaune
rejoint un autre
papillon jaune

*

plein soleil -
sur les feuilles du bananier
les reflets de l’eau

*

rivière
un papillon risque sa vie
pour boire

Phil

où se loge la poésie ?

matin d’été -

un frelon à l’intérieur

de mon slip

 

phil

nuit d’été

nuit d’été -
d’un repas de fête
des cris se détachent

*

nuit d’été -
leurs cris refroidissent
nos caresses

*

entre leurs cris
et nos murmures
le chant flûté d’un petit duc

phil

cigales

après quelques déconvenues avec les identifiants, bon an mal an je poursuis ma route

avec les cigales

 

 
on ne s’entend plus
ma femme et moi -
cigales

*

sous l’arbre immobile
afin de les voir
les cigales

*

matin d’été -
plutôt cent cigales
qu’une débroussailleuse

*

chantez, chantez
cigales
la vie est courte

phil

baigner

soir d’été -

hâte de goûter aux beignets

de tomates vertes

 

Phil

vent

tramontane

vent de Nord Ouest -
l’enfant cède son ballon

à la mer

 

 

Phil

avis de parution

Bonsoir à tous

Mon recueil de tankas « le chant du loriot » enluminé par anna, d’outre atlantique (Edition de la revue du tanka francophone) est arrivé chez moi.

Ceux qui souhaitent me le commander peuvent m’écrire à l’adresse suivante:

nadiaphil@wanadoo.fr

Pour la modique somme de 13,50 (envoi compris) il sera à vous.

Merci infiniment

Philippe

 

livrechantloriotpetit.jpglivrechantloriotpetit.jpg

12345...13


Magui Chazalmartin |
Sébastien Japrisot |
Lire avec moi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | liilith
| La Tragedie
| MEMOIRES D'ENFANCE